Waterfox : un excellent navigateur web alternatif

Selon le site officiel du navigateur Web, Waterfox est décrit simplement comme suit :

Un navigateur 64 bits basé sur la plate-forme libre et gratuite de Mozilla.

Cependant, Waterfox selon son (ses) développeur (s) était aussi:

L'un des premiers navigateurs 64 bits largement distribués sur le Web, qui a rapidement gagné un large public (d'utilisateurs). Surtout, puisqu'au départ il donnait la priorité à la question de la vitesse, mais maintenant il essaie aussi d'être un navigateur éthique et orienté utilisateur.
À propos de Waterfox

Par conséquent, il est considéré comme un fork de Mozilla Firefox spécialement conçu et optimisé pour mieux fonctionner sur les systèmes d'exploitation 64 bits, privilégiant la confidentialité et le choix de l'utilisateur.

Caractéristiques principales

Waterfox possède actuellement les caractéristiques et fonctionnalités exceptionnelles suivantes:

  • Une utilisation axée sur le choix des utilisateurs: le navigateur se concentre sur les choix utilisateurs, vous permettant de prendre les décisions importantes. Il n'a pas de liste blanche de plugins, vous pouvez exécuter toutes les extensions de votre choix et aucune donnée ou télémétrie n'est envoyée à Mozilla ou au projet Waterfox.

Informations sur la dernière version disponible

Waterfox, tout comme Firefox, fournit de nombreuses mises à jour du navigateur par an. Dans le cas de Waterfox, il existe un blog officiel pour les annoncer. Et comme déjà dit plus haut, cette version 2020.08 intègre quelques mises à jour de sécurité et quelques changements dans ses caractéristiques de base, à la fois dans ses versions actuelle et classique.

waterfox-choix-01, sept. 2020
waterfox-choix-01

waterfox-choix-02, sept. 2020
waterfox-choix-02

Il est bon de garder à l'esprit que:

Waterfox Current est basé sur Firefox Quantum, tandis que Waterfox Classic est essentiellement basé sur Firefox ESR. Waterfox Current est actuellement basé sur Firefox 68 et utilise DAV1D pour lire les formats av1 et Servo pour le rendu les sites Web, les performances sont donc meilleures. Il  a la capacité d'afficher la barre d'état, de modifier la position de la barre d'outils des signets, la position des contrôles de la fenêtre, la position de la barre d'onglets, entre autres options.

Waterfox Current: Utilisez cette version de Waterfox si vous voulez le dernier et le meilleur que le Web a à offrir, vous voulez utiliser toutes les WebExtensions et certaines extensions Bootstrap.

Waterfox Classic: Utilisez cette version de Waterfox si votre navigateur est configuré avec divers plugins NPAPI et extensions d'amorçage qui n'ont pas été mis à jour comme WebExtensions ou pour Waterfox Current.

Installation de WaterFox

Sous Linux, il s'installe en téléchargeant le fichier tar.gz disponible et en créant l'accès direct à l'exécutable.

tar xvjf waterfox-current-2020.08.en-US.linux-x86_64.tar.bz2
cd  waterfox
./waterfox

Install-waterfox-01.png, sept. 2020

Install-waterfox-02.png, sept. 2020

Existe aussi pour Windows et MacOS

Changement de langue sur Waterfox

Par défaut, aucune autre langue n’est proposée. Vous souhaitez une autre langue, par exemple en Français… Là, il faut récupérer le fichier ".xpi" de la langue choisie.

Allez sur ce GitHub, téléchargez le fichier.xpi de votre langue. Dans mon cas c’est :
langpack-fr@waterfox-current.xpi

Ensuite allez dans "modules complémentaires", puis "installer un modules depuis un fichier", vous allez chercher le fichier ".xpi" que vous venez de télécharger…

Ensuite allez dans "Préférences""langue"… et choisissez votre nouvelle langue.
Voyez la série d’images ci-dessous.

plugin-waterfox-01.png, sept. 2020

plugin-waterfox-02.png, sept. 2020

plugin-waterfox-03.png, sept. 2020

plugin-waterfox-04.png, sept. 2020

plugin-waterfox-05.png, sept. 2020

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter le GitHub officiel.

Enfin, je conclue avec le slogan Waterfox qui résume très bien sa philosophie d'utilisation:

"Naviguez sur le Web à votre façon, avec le navigateur Web indépendant".

Ce billet est inspiré par celui publié sur le blog DesdeLinux que j’ai traduit, légèrement réapproprié et naturellement, j’ai testé WarterFox avant publication.