Tout ou presque sur les logiciels libres, linux, protection de la vie privée... et aussi Humeur!

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Bien choisir son suffixe au nom de domaine

TLD nom de domaine Sima78Toute l'attention sur le suffixe du nom de domaine.

Le suffixe du nom de domaine ne se choisi pas à la légère et ne sert pas qu'à faire joli, rigolo ou original.
Vous savez c'est le fameux ".truc" qui termine le nom de domaine, les .fr, .com, .net, .radio, bref, vous m'avez compris et je ne peux les lister ici tant il en existe.

Je ne vais pas non plus rentrer dans le détail de la façon dont est construit un nom de domaine, mais juste quelques précision sur le TLD le ".truc" qui termine un nom de domaine.

Le choix a toute son importance et je pense qu'il ne faut pas se focaliser sur la prétendue signification, si elle a son importance, elle ne se suffit pas à elle seule.

On lit sur de nombreux site que .org = organisation, .biz=Business, .com=commerce, etc., ceci-dit il faut être bien plus attentif à cette petite terminaison de nom de domaine car elle implique bien plus qu'on ne le pense.

Si j'écris ce billet c'est qu'avant avoir participé à la présentation de Stéphane Bortzmeyer, je ne m'étais jamais interrogé sur l'importance du TLD, pour le coup j'écris ce billet sans prétention mais qui j'espère sera utile à certains.

Pour faire court il y a les TLD Country-code spécifiques aux pays correspondants (.fr), les TLD génériques pour déterminer plutôt un champ thématique (.com), les TLD sponsorisés pour lesquels il faut remplir les conditions d'une charte établie par le sponsor (entreprise, organisme, etc.).
Et tous ces TLD dépendent de registres de noms de domaine "TLD Manager" dépendants de différentes juridictions en fonction de leur pays d'implantation.

Et, en prime, les TLD ICANN comme .pizza dépendent de l'ICANN et du contrat états-unien passé avec elle. Cela peut faire des conflits comme le .amsterdam qui a annoncé que, questions données personnelles, il respecterait la loi néerlandaise, et pas son contrat ICANN.

Citation que j'ai entièrement pompé sur une indication d'un certain S. B. ;-)


Le TLD détermine la loi nationale applicable en cas de conflit.

Je m'explique: imaginons que mon blog est celui d'une organisation d’échange de matériel divers et pour signifier que je suis une organisation je mets à la suite de sima78 le .org

Voilà, je suis une organisation d’échange matériel, reste plus qu'à mettre du contenu pour montrer mes échanges... Mais imaginons que je propose un objet prohibé par la loi Étasunienne je peux me voir intenté un procès par ce dernier. En effet si le TLD manager de .org est chez Public Interest Registry, association sans but lucratif elle est domiciliée aux USA... Je peux même obtenir le pactole en proposant un objet répréhensible également par la loi Française et Étasunienne, deux procès puisque je suis auto-hébergé en France...

L’extension du nom de domaine ne se choisi pas à la légère et ne sert pas qu'à faire joli, rigolo ou original.

Il faut bien le penser!

Vous voulez en savoir plus sur comment bien nommer les différentes parties d'un nom de domaine c'est chez le spécialiste Bortzmeyer.

A lire également, l'excellent rapport EFF par Jeremy Malcolm.
Encore merci à Stéphane Bortzmeyer.

Voir aussi la "Root Zone Database" sur Iana

Articles à lire sur des sujets Similaires

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://chispa.fr/sima78/index.php?trackback/109

Fil des commentaires de ce billet