Tout ou presque sur les logiciels libres, linux, protection de la vie privée... et aussi Humeur!

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Ma première participation à un "Café vie privée"

première participation à café vie privée - sima78C'était le 17 octobre 2015 à Versailles.

Zenzla m'avait parlé de ce "café vie privée", il fait partie des intervenants. Étant donné que je ne fais pas partie du collectif, j'y suis allé en tant que participant et non en tant qu'intervenant. J'en avais entendu parler par le biais du blog de Gemna il y a déjà plus d'un an, mais par paresse, je n'y étais jamais allé.

Arrivé en avance, je découvre une magnifique salle très accueillante et conviviale. Le public arrive peu à peu. Je m'attendais à une grande majorité de jeunes geeks, ou personnes très averties (il y en a quelques-uns), mais la majorité sont des utilisateurs lambda*.

*Je préfère user du terme "utilisateur lambda", plutôt que "débutant". En effet, débutant sous-entend que la personne envisage une certaine évolution par paliers "débutant", "intermédiaire", "avancé", "expert", etc... Utilisateur lambda n'est pas péjoratif et signifie qu'il s'agit d'une personne souhaitant utiliser les technologies mises à sa disposition dans un usage pratique au quotidien (mail, web, tableur, traitement de texte, téléphoner, envoyer des messages téléphoniques, utiliser des applications, jouer, etc.) le tout, sans prise de tête.

Le public est nombreux, les autres intervenants qui devaient renforcer ou assister Zenzla, ne viendront pas (problème de transport ou autres...).

Bref, Zenzla se retrouve seul face à un public nombreux.

Il fait une belle introduction, expliquant ce que sont les cafés vies privées, leur organisation, leur objectif, puis continue sur les risques liés aux nouvelles technologies, les imprudences que l'on commet, etc. Il brasse large dans un langage accessible à tous, sans tomber dans le donneur de leçons ou moralisateur ni pousser à la culpabilisation.

Suite à l'introduction, les questions fusent de part et d'autre, des questions très terre-à-terre avec un sens pratique. Les réponses, solutions, informations émanent aussi bien de Zenzla que des participants, une véritable interactivité.
Juste avant la pause, et au vu des questions, Zenzla propose que suite à la pause-café (en fait, il y avait du café, du thé, jus de fruits, eau et grignotage) de faire deux groupes et me demande si j'accepte de prendre un groupe sur le thème protection des mails (signature et chiffrement) et sauvegarde des données. C'est avec plaisir que j'accepte, lui animera le groupe sur la protection des données personnelles, précautions à prendre, etc... Un thème beaucoup plus large.

Mon groupe est plus petit que celui de Zenzla.

À part deux personnes, dont un monsieur qui intervient beaucoup et qui est informaticien, l'autre, un jeune plus silencieux, mais dont je soupçonne qu'il a de bonnes connaissances, tous les autres sont des utilisateurs lambda.
Parler ici "chiffrement", "auto-hébergement", de but en blanc, me paraît incongru. Je commence donc par dire que, contrairement à ce que certains disent, nous avons tous des choses à cacher, même si nous n'avons rien à nous reprocher. Que ceux qui pensent réellement qu'ils n'ont rien a cacher donnent leur disque dur à une personne mal intentionné, ce dernier démontrera le contraire. Je pars donc sur la sauvegarde, ce qu'est une "vraie" sauvegarde, pourquoi, comment... Puis s'ensuit une discussion sur le fait de ne pas se débarrasser d'un disque dur que l'on a simplement formaté, qu'il contient des données que l'on peut facilement extraire... J'explique que mes disques (sur pc ou de sauvegardes) sont chiffrés, je ne rentre pas dans le détail, mais donne des pistes de recherches sur internet et des outils existants.
On me pose quelques questions sur certains outils Windows... Et là, je m'excuse, précise qu'il ne s'agit pas de mauvaise volonté de ma part, mais c'est une réalité, je n'y connais rien à Windows et ses outils, puisque j'utilise Linux (oui, je sais, on dit Gnu/Linux) depuis plus d'une décennie, sauf de temps à autre juste pour mettre à jour mon tomtom...
On en vient aux mails chiffrés... J'aborde le sujet en donnant le comparatif entre carte postale et courrier cacheté. Qu'il est inadéquat de communiquer avec un médecin, avocat ou autres avec le système de mail courant... Mais que, peu de gens chiffrent et nous n'avons malheureusement pas d'autre choix que de sensibiliser l'importance de la signature et du chiffrement de mail. J'explique donc le fonctionnement de GnuPG, le principe des deux clés (public et privé), que les logiciels de messagerie sont presque tous prévus pour pouvoir chiffrer... Bref, à défaut d'inciter les gens à chiffrer leur mail "aujourd'hui", leur faire savoir que cela existe, que cela a son importance, et susciter leur curiosité et l'envie de se documenter sur le sujet, ils chiffreront peut-être demain...

Il a eu aussi d'autres questions plus variées et liées à la question de la protection des données personnelles.

C'était vraiment une très bonne expérience, très enrichissante, ça m'a changé des conférences via le LUG où les thèmes abordés sont plus cadrés, mais aussi enrichissant.

Articles à lire sur des sujets Similaires

Commentaires

1. Le dimanche 1 novembre 2015, 20:34 par Zenzla

Coucou Sima,

Je te remercie pour le coup de main lors de ce premier Café Vie privée dans les Yvelines :) car il y en avait du monde.
Tu as bien résumé la journée, qui fut très enrichissante avec des personnes de tout âge.

A refaire.

2. Le dimanche 1 novembre 2015, 21:48 par Sima78

De rien, ce fût un plaisir ! ;-)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://chispa.fr/sima78/index.php?trackback/52

Fil des commentaires de ce billet